J'ai habité un peu plus d'un an à New York et j'aimais beaucoup déjeuner dans Central Park. Comme beaucoup de gens, au moindre rayon de soleil, en semaine ou le week end, avec un pique-nique, un sandwich ou une barquette du Deli d'à côté, notre point de ralliement était les nombreuses pelouses de Central Park.

12_mai_2005_d_j_central_park

Car très vite, vous oubliez la ville et les bruits insupportables des ambulances, pompiers, policiers, camions, bus, chantiers. Vous découvrez un autre monde différent et pas forcément plus silencieux mais plus mélodieux avec le week end des joueurs de Jazz ou de Hip-Hop, des peintres de rue, des mimes. Les policiers sont sur leurs montures, cheval, vélo, rollers.

12_mai_2005_d_j_central_park_pied12_mai_2005_d_j_central_park_nouille12_mai_2005_d_j_central_park_ananas2

J'aime cette ville pas plus, pas moins que Paris, je n'ai jamais voulu comparer. Pour moi New York est un être vivant, elle bouge, évolue, se transforme. Elle est parfois belle, parfois triste. Elle t'entraîne avec elle dans d'autres mondes, d'autres cultures. Elle vibre et tu es obligée de la suivre. Elle regarde devant elle, l'avenir, comme aucune autre ville que je connaisse. Et en sortant de l'aéroport dans ton taxi pour Manhattan, tu as l'impression de revenir à la maison.

D'autres parcs sont très agréables pour déjeuner comme Bryant Park ou Madison Square Park.

13_mai_2005___bryant_park313_mai_2005___bryant_park_213_mai_2005___madison_square_4

Guide : Lonelyplanet New York Citiz