Pour ouvrir vous-même les coquilles et récupérez les noix voici quelques explications en photos

ouvrir_une_st_jacques_1

Vous serez plus autonome face à votre poissonnier et vous hésiterez moins à acheter des coquilles en promo, elles sont toujours plus fraîches que des noix en vrac.

ouvrir_une_st_jacques_2

Passez la lame du couteau au niveau du muscle adducteur, sectionnez le muscle, gardez la lame bien droite et longez la coquille pour ne rien perdre de la noix.

La coquille s'ouvre automatique, d'ailleurs si elle était déjà ouverte, la fraîcheur laisse à désirer !

ouvrir_une_st_jacques_3ouvrir_une_st_jacques_4

bon, j'aurai pu faire mieux, il reste un peu de noix.

ouvrir_une_st_jacques_5

Maintenant, vous devez détacher la noix, idem, longez bien la coquille.

ouvrir_une_st_jacques_6ouvrir_une_st_jacques_7

prenez dans la main la noix et passez votre pouce le long de la ligne verte pour détacher le muscle de la noix.

ouvrir_une_st_jacques_7bis

Le muscle se détache très facilement, les franges et viscères suivent.

ouvrir_une_st_jacques_81ouvrir_une_st_jacques_9

et voilà, vous avez une noix

ouvrir_une_st_jacques_10

ensuite vous pouvez séparer le corail (je n'aime pas mais vous pouvez l'utiliser), les franges (idéal pour préparer un fumet de st jacques) et les viscères.

ouvrir_une_st_jacques_11

au final, passez la noix sous un filet d'eau pour la nettoyer si nécessaire.

ouvrir_une_st_jacques_12

Imprimer

Recettes à votre disposition : St Jacques crues et sa vinaigrette à la vanille ; Potage St Germain ; Bouchée de St Jacques ; St Jacques en robe de pistaches ; St Jacques en habit ; Petits pots de corail ;