Même si je suis en pleine finalisation de l'étude de marché et que je n'ai dormi quelques heures depuis une semaine, j'ai repris le chemin de la cuisine pour préparer des soupes dont je vais vous faire profiter dans les jours à venir.

Je vous remercie tous pour l'attention que vous avez apporté à ma demande, vous pouvez toujours y participer en m'envoyant un mail (colonne de droite, contactez l'auteur)

Commençons par une soupe simple, savoureuse et très parfumée, idéal pour ces premiers jours d'automne.

soupe_de_butternut_1

1,2 l de bouillon de légumes
1 butternut
400 g de girolles
1 bouquet garni
1 gousse d'ail
Beurre
Huile
Persil plat

Brossez les girolles. Coupez les queues. Epluchez le butternut, enlevez les pépins et coupez-le en dés réguliers ni trop gros, ni trop petits.

Vous pouvez trouver des butternuts au marché mais aussi depuis peu chez Monop'. Vous pouvez remplacer le butternut pour du potiron. Le goût sera différent car le butternut a ce goût musqué si particulier mais votre soupe sera aussi bonne.

Préparez le bouquet garni (cliquez ici pour revoir sa préparation).

Ajoutez les queues de girolles, le butternut coupé, le bouquet garni au bouillon de légumes.

Faites cuire 30 minutes à couvert.

Dans une poêle, faites chauffer un peu de beurre et d'huile, ajoutez la gousse d'ail réduite en purée puis les girolles.

A l'aide d'un mixeur plongeur, mixez la soupe en enlevant le bouquet garni avant.

Vérifiez l'assaisonnement. Je n'ai pas ajouté de beurre car la soupe est très onctueuse et que cet ajout serait pour moi superflu.

Hachez le persil plat.

Dressez vos assiettes en ajoutant les girolles sautées et le persil plat en décoration.

J'ai dégusté cette soupe devant une série que j'adore MI-5 que je vous conseille vivement. La série est disponible sur Canal ou en dvd. Le thème : la double vie des agents du MI-5. Cette série montre des hommes et des femmes dévoués à leur travail sans en faire des héros de série américaine. Se sont des agents devant exécuter des ordres ou faire des choix parfois cruelles et difficiles. Une belle réussite.

Imprimer