Une idée toute simple pour accompagner un dos de cabillaud ou à manger en plat unique ce que je fais très souvent avec le risotto.

Il est particulièrement moelleux et l'aubergine fait merveille avec le riz. A chaque bouchée, vous apprécierez sa douceur, un délice tout doux.

risotto___l_aubergine_1

320 g de riz Arborio
1 1/2 aubergine
1 oignon
10 cl de vin blanc
600 à 800 ml de bouillon de légumes
50 g de parmesan
40 g de beurre
Huile d'olive

Epluchez l'aubergine. Si vous décidez de faire avec la peau un peu de déco, je vous conseille d'utiliser le couteau à éplucher les tomates pour avoir une peau très fine.

Coupez en morceaux et faites cuire à la vapeur pendant 6 minutes.

Coupez 4 rondelles d'aubergine dans la moitié qui reste.

Epluchez l'oignon et ciselez-le. Râpez le parmesan. Aucune comparaison avec le parmesan déjà râpé que vous pouvez acheter au supermarché même si comme vous, il m'arrive d'en acheter mais je le fais de plus en plus rarement.

Faites fondre le beurre dans une casserole. Attention vous aurez besoin d'un couvercle à la fin de la cuisson.

Ajoutez l'oignon, il ne doit pas colorer, puis ajoutez le riz. Il doit devenir translucide et légèrement nacré.

Versez le vin blanc. Il n'est pas indispensable à la recette et donc vous pouvez l'enlever.

Lorsque le vin est presque évaporé, ajoutez la première louche de bouillon. Il est souhaitable que le bouillon soit très chaud.

Ajoutez le bouillon louche par louche une fois que la précédente est pratiquement évaporée. Vérifiez le temps de cuisson en goûtant, mais pour l'arborio, il est en général de 18 minutes.

Il est possible qu'il vous reste du bouillon à la fin, attention cela dépend du riz, du temps (humide ou pas), de la taille de votre casserole, etc.

Ecrasez à la fourchette l'aubergine cuite à la vapeur et ajoutez-la au risotto 5 minutes avant la fin de la cuisson.

Dans une poêle, faites chauffer un filet d'huile d'olive et faites dorer les rondelles d'aubergine et la peau coupée en fine lamelle.

Déposez sur un papier absorbant et salez à la fleur de sel.

A la fin de la cuisson du risotto, ajoutez le parmesan. Il est indispensable pour, en plus du bouillon, saler le risotto et contrebalancer la douceur de l'aubergine. Vous pouvez en mettre un peu plus si vous êtes particulièrement fan de ce fromage.

Couvrez pendant 2 minutes. Il est, pour moi, totalement inutile d'ajouter du beurre ou du mascarpone, car l'aubergine, en plus de l'arborio, apporte toute l'onctuosité nécessaire.

risotto___l_aubergine_2

Dressez vos assiettes sans couvrir complètement la tranche d'aubergine. Elle est un élément de décoration, elle permet de compléter la recette si vous la servez en plat unique mais peut être abandonnée si vous la servez avec un poisson.

Moi je n'y résiste pas.

Imprimer

Retrouvez tous les risotto (cliquez sur le nom de la recette pour y accéder directement)

Risotto à l'endive et au jus de carotte , le petit dernier, doux, frais, étonnant

Risotto à l'aubergine (à servir avec dos de cabillaut, lieu jaune ou en plat unique) à fondre de plaisir
Risotto au crabe (plat unique)
Risotto au pain d'épices (plat unique ou verrine pour l'apéro) succès garanti
Risotto au pesto de pistaches son escaloppe de foie gras cru (en entrée) à préparer pour la St Valentin
Risotto au safran (en accompagnement, idéal avec le canard)
Risotto au thym et amandes (en entrée ou en plat, idéal avec l'agneau)
Risotto aux asperges 
Risotto aux courgettes (sans parmesan) un petit délice
Risotto aux légumes (artichaut, shiitaké)
Risotto aux olives noires (accompagnement filets de rouget, crevettes sautées, noix de St Jacques) une merveille, un magnifique rayon de soleil dans votre assiette 
Risotto aux poires (plat unique) sublissime, à tenter de toute urgence
Risotto Nero (risotto à l'encre de seiche) Effet garanti, un goût très subtile
Risotto réconfort (plat unique) pour réchauffer votre corps et votre coeur